+33 (0) 494 294 659
Si tu n'es pas sous l'eau c'est que tu n'est pas assez toilé

Volvo Ocean Race Jour 6

team AkzoNobel et Sun Hung Kai Scallywag en tête !

Les 6 Volvo Ocean 65 ont mis le cap au sud-est, et naviguent désormais vers leur point d’arrivée, Auckland ! Sur les compas, les caps sont réglés entre 140 et 155 degrés, un retour à la normale donc, après avoir fait route vers le nord-est… Louis Sinclair et Blair Tuke, les deux Kiwis embarqués à bord du bateau espagnol de MAPFRE peuvent souffler !

 

'I HEARD A BIG BANG ON THE DECK' 💥👇Team AkzoNobel skipper Simeon Tienpont takes a BIG hit, wiping him off the wheel 🌊 #Leg6

Publié par Volvo Ocean Race sur lundi 12 février 2018

 

À 14:00 aujourd’hui, ce sont les néerlandais de team AkzoNobel qui pointent en première position ! Après un virement anticipé au passage de Taïwan, ils accusaient un retard conséquent de 130 milles nautiques sur le groupe de tête, ensemble avec SHK Scallywag, qui prenait la même option !

Retournement de situation, et bouleversement au classement, puisque le groupe plus au nord, se retrouve désormais à plus de 45 milles du nouveau leader, tandis que le skipper de SHK Scallywag, actuellement deuxième – bateau le plus sud – se réjouissait d’avance à l’idée de récidiver cette stratégie qui s’était déjà avérée payante lors de Leg 4 entre Melbourne et Hong Kong !

C’est un David Witt plein d’enthousiasme, et faisant preuve de peu de retenue qui s’exclamait ce matin : « on les a complètement fracassés ! Ils ont tous basé leur route sur le routage de l’ordinateur, alors qu’on a juste pointé vers l’endroit où on voulait aller, et on dirait que ça a plutôt bien fonctionné ! Ce n’est que de la voile, ce n’est pas de la science, ce n’est pas si compliqué… ! » Affirmait l’Australien. Jamais à court d’inspiration, il ajoute « si c’était [la voile] pour les gens intelligents, je ferais quelque chose d’autre ! »

© Jeremie Lecaudey/Volvo Ocean Race

Si le bateau battant pavillon hongkongais continue ainsi, la navigatrive Libby Greenhalgh – qui occupe le poste de navigatrice à bord – y est pour grand chose, et ça n’a pas non plus échappé à David Witt qui lui donne tous les crédits pour ce joli coup : « Libby Greenhalgh, elle nous refait le même coup ! »

Derrière, rien ne sépare Dongfeng Race Team de MAPFRE, puisque les deux rivaux ne se lâchent plus ! Séparés de 4 petits points au classement, ils se tiennent dans moins d’un mille nautique sur l’eau ! Une nouvelle fois, c’est une épreuve de match racing qui voit s’affronter les deux équipages, en plein Pacifique cette fois ci !

 

Juste au dessus, le scénario s’avère similaire entre Team Brunel et Turn the Tide on Plastic qui naviguent à 12 milles d’intervalle à l’heure actuelle !

source: Hugo Chartier

philippe15

0comments

13 Fév, 2018

Actu

Comments

Type a comment

Submit

*