+33 (0) 494 294 659
Coup de frein en pacifique sud

Volvo Ocean Race J 12

SHK Scallywag est devant, mais la flotte de la Volvo Ocean Race se rapproche très vite !

 

L’écart entre les premiers et les derniers a fondu comme neige au soleil. Hier presque 200 milles les séparaient alors qu’aujourd’hui il en reste moins de 100.

SHK Scallywag et Team Akzo Nobel se sont heurtés à une vaste zone de convergences après avoir franchi l’équateur il y a deux jours. Gros coup de frein et la flotte se resserre.

  © Ugo Fonolla/Volvo Ocean Race

Sur le bateau Espagnol Mapfre, Xabi Fernandez scrute avec une attention toute particulière  les fichiers météo afin de trouver le moyen de revenir aux commandes.

« Quelle étape nous vivons une nouvelle fois ! C’est assez dingue à bord de MAPFRE pour être honnête… puisque tout à brutalement changé durant ces derniers jours. Bien sûr, nous sommes toujours en difficultés à l’arrière de la flotte, mais nous avons de réels espoirs que les choses s’améliorent au cours de cette étape. Il y a encore beaucoup à jouer au passage des îles Salomon, et on commence à se dire qu’on va avoir une nouvelle opportunité… voyons voir si ce sera le cas, et si on en tire parti ! »

Ils ont refait une bonne partie de leur retard bien qu’ayant reperdu 10 milles la nuit dernière. Même si les conditions de la semaine ne sont pas des plus agréables,  le skipper de Mapfre reste optimiste: « Le temps n’est pas fabuleux ces jours-ci, c’est très humide, il pleut, et on ne peut pas vraiment rester au sec, mais au moins, nous avançons, et il fait moins chaud. »

     © Martin Keruzore/Volvo Ocean Race

Restant toujours aux cotés de Mapfre son adversaire direct au classement général, Dongfeng Race Team navigue à moins de 2 milles des espagnols, légèrement décalé dans l’est. Charles Caudrelier se montrait lui aussi positif et lucide, au vu de la situation :

« Nous sommes derniers avec MAPFRE, ce qui n’est pas habituel mais je pense qu’on le mérite, on a pris une mauvaise décision hier mais le moral est toujours bon, l’étape est encore longue et je pense qu’ils [les leaders] ont une partie tres compliquée devant eux pour les prochains jours. »

« Ça va être très difficile jusqu’à la fin… de notre côté, il y a toujours espoir, et il faut le conserver pour rester positif, et tout donner pour encore réduire l’écart entre les leaders et nous, pour pourquoi pas avoir une opportunité à la fin… ! »

Il faut absolument réduire l’écart avec les deux premiers, c’est justement ce que vient de réussir Team Brunel. Les néerlandais accusaient 125 milles de débours sur le premier hier matin à la même heure, ils sont revenus à moins de 8 milles de SHK Scallywag, et sont actuellement troisème, derrière AkzoNobel. Turn the Tide on Plastic est quatrième, à 40 milles du premier, et à 35 devant les deux premiers du classement général…

Ever wondered what life onboard a Volvo Ocean 65 sounds like? 🔊 👌Imagine living on Dongfeng Race Team – 东风队 squeaks, groans and clicks all included. #Leg6

Publié par Volvo Ocean Race sur lundi 19 février 2018

philippe15

0comments

19 Fév, 2018

Actu

Comments

Type a comment

Submit

*