+33 (0) 494 294 659

Le réglage de vos voiles

 

Voici quelques conseils afin de régler encore mieux votre grand-voile pour naviguer plus vite, plus confortablement, tout  en améliorant votre sécurité.

Pour adapter la grand-voile aux conditions de vent, de mer et à votre allure, vous disposez de plusieurs leviers que vous pouvez actionner ensemble ou bien séparément :

  • La drisse : en augmentant ou diminuant sa tension, vous avancez ou reculez le creux.
  • L’écoute, le pataras et la bordure et le hale bas pour ajuster le vrillage de la grand- voile
  • La barre d’écoute quant à elle permet d’orienter la grand-voile par rapport au vent.

La grand-voile se règle sur la base de l’appui ressenti sur la barre et la précision avec laquelle

celle-ci permet de placer le bateau dans les vagues

              

Sur le schéma de gauche, la chute est tendue (grand-voile peu vrillée). Le penon ne porte pas mais cela permet de générer un appui qui permet au bateau de remonter plus efficacement au vent.
Sur celui de droite, la grand-voile est plus vrillée, le penon supérieur porte, c’est plus satisfaisant mais l’appui sera moindre et le bateau remontera moins au vent.

Par petit temps

Ici nous recherchons l’appui maximum.

  • Mât droit (pas de pataras)
  • Chute tendue (écoute) le penon supérieur doit être à la limite de porter
  • Le chariot d’écoute est décalé au vent afin de conserver la bôme dans l’axe du bateau (toute la  grand voile contribue à donner de l’appui)
  • Peu de drisse (légers plis sur le guindant)
  • La bordure légèrement creusée
  • Le hale bas sert juste à ajuster le vrillage de la  grand-voile
Réglage de la grand voile par petit temps et médium

Grand voile réglage petit temps médium

 

 

 

 

 

 

 

Par temps Medium

Nous avons besoin de juste l’appui nécessaire à l’équilibre du bateau.

  • Mât de plus en plus cintré (pataras de plus en plus ferme)
  • L’écoute est bordée pour ajuster le vrillage en fonction des sensations de barre
  • Le chariot d’écoute est dans l’axe du bateau ou légèrement sous le vent
  • La drisse est reprise pour effacer les plis sur le guindant)
  • La bordure est tendue
  • Pas de hale bas

Dans la Brise

Si jusqu’à présent nous étions en recherche d’appui, maintenant il s’agit de le diminuer quand le vent forcit encore.

  • Pour ce faire, le mât est cintré (pataras souqué au maximum)
  • Le chariot d’écoute est descendu sous le vent
  • L’écoute est légèrement choquée pour augmenter le vrillage
  • Drisse et bordure au maximum.
  • Le hale bas sert juste à ajuster le vrillage de la  grand-voile
réglage de la grand voile brise

grand voile réglage brise

 

Petite astuce, pour les gréements en tête, vous pouvez aussi remonter le chariot au vent et choquer l’écoute ce qui vous permettra de conserver de l’appui en bas de voile et de ne pas faire giter le bateau.

 

Ce n’est qu’à partir du moment ou tous ces réglages sont au maximum et que vous avez trop d’appui (bateau ardent) que vous prenez un ris.

 

philippe15

0comments

25 Jan, 2018

Actu

Comments

Type a comment

Submit

*